e-marketing online

Une vraie gouvernance mondiale ?

À vrai dire, toute cellule vivante dépense sans cesse de l’énergie à se maintenir en équilibre.Pour les banquiers européens et pour quelques gouvernements, le réexamen par les États-Unis du fonctionnement des filiales des banques étrangères chez eux souligne cet impératif.Mais il s’agit d’aller plus loin, et les commodités dont on se trouve bien chez soi deviendraient des gênes, elles tourneraient au bagage encombrant, s’il fallait les emporter en voyage.Ce n’est pas un intervalle qu’on puisse allonger ou raccourcir sans en modifier le contenu.Cet enchevêtrement entre vie privée et vie professionnelle, accentué par de nouveaux moyens de communications, le développement des réseaux sociaux et du travail à distance, est mis en exergue par exemple avec le phénomène Bring Your Own Device (BYOD).Charge à l’individu désormais de se la forger avec toute la pression que cela comporte et « la fatigue d’être soi » pour reprendre la formule de Arnaud de Lummen.Si l’espèce humaine existe, c’est que le même acte par lequel était posé l’homme avec l’intelligence fabricatrice, avec l’effort continué de l’intelligence, avec le danger créé par la continuation de l’effort, suscitait la fonction fabulatrice.Si le souvenir pur, qui par hypothèse n’inté­resse aucune partie déterminée du corps, est une sensation naissante, c’est donc que la sensation n’est pas essentiellement localisée en un point du corps.De la société naturelle nous venons en effet d’indiquer quelques traits.Nous ne reviendrons pas sur un sujet que nous avons traité ailleurs.Le phénomène vital est-il résoluble, disions-nous, en faits physiques et chimiques ?Mais il ne s’ensuit nullement que les opérations magiques dérivent d’elles.

Share This: