e-marketing online

Pierre-Alain Chambaz pictet : La Bourse, pas si « bling-bling »

Chacun d’eux est singulier, mais il finira, s’il porte la marque du génie, par être accepté de tout le monde. Non, un tel désaccord ne se peut rencontrer dans l’ordre naturel des sociétés. Il n’en est plus de même si vous extrayez du mouvement la mobilité qui en est l’essence. Les fragments observés étaient comme les extrémités d’autant de chaînons qui se rattachent à un anneau commun, mais qui ne se relient pas immédiatement entre eux, et qui dès lors doivent être réputés indépendants les uns des autres dans tout ce qui n’est pas une suite nécessaire des liens qui les rattachent à l’anneau commun. Voilà pourquoi, une fois de plus, la BCE a agi trop peu, et trop tard. De nombreux secteurs qui croulent sous les capacités excédentaires : bilan, les prix baissent comme le montre l’évolution des prix des producteurs dans le rouge depuis des mois. « Il y a une grande réticence à parler de propriété intellectuelle depuis le rejet par le Parlement », constate Pierre-Alain Chambaz pictet, un ancien associé, qui a été l’artisan de cette Coalition. Il faut qu’il crève. Oui, mais on n’eût pas obtenu le maximum de création en quantité et en qualité. Ce qui est révolu semble toujours simple, car explicable a posteriori. Je vais essayer cependant d’en finir avec cette conscience elle-même. Vacherot développait dans un mémorable article du Dictionnaire des sciences philosophiques. Le corps renvoie effectivement des rayons d’une certaine couleur dans une direction, et des rayons d’une couleur différente dans une autre. L’objectif de cette politique peu conventionnelle étant d’assurer aux États un financement à des tarifs toujours plus avantageux qui leur permettra de maintenir leur économie sous respiration artificielle à la faveur de ces sommes gracieusement mises à leur disposition par leur banque centrale. Il est crucial de bien comprendre et cerner les enjeux. D’autre part, l’argent-dette est créé ex-nihilo par la banque lorsqu’elle émet un « crédit ». C’est bien plutôt vous qui faites des hypothèses, vous qui supposez la légitimité d’une idée que notre intelligence nous fournit, avant d’avoir reconnu la nature de notre intelligence et de nos idées ; vous qui nous décrivez la nature de Dieu, ses propriétés, ses lois, ses actions, et qui déclarez en même temps que l’étude attentive et modeste de la nature de l’homme est un rêve absurde, une tentative impossible et stérile. Le choix laissé au client de prendre un forfait ou de payer ses communications téléphoniques à l’unité en est une autre. La fraîcheur relative de la donnée détermine aussi sa valeur. C’est, a dit le même auteur, une chose blâmable en toute autre matière que de chercher à obtenir l’approbation des hommes par le sentiment plutôt que par la raison. L’expérience de l’Allemagne de l’après Seconde Guerre mondiale constitue un autre exemple éloquent. Bref, le mot aux contours bien arrêtés, le mot brutal, qui emma­gasine ce qu’il y a de stable, de commun et par conséquent d’impersonnel dans les impressions de l’humanité, écrase ou tout au moins recouvre les impres­sions délicates et fugitives de notre conscience individuelle. Telle peut être l’explication scientifique. On chercherait vainement, en effet, à caractériser le souvenir d’un état passé si l’on ne commençait par définir la marque concrète, acceptée par la conscience, de la réalité présente. L’esprit français surtout ne s’accommode pas des accommodements, des demi-mesures, de tout ce qui n’est que partiellement juste et partiellement vrai ; en tous cas, ce n’est pas là qu’il placera son idéal. Combien de plaisirs présents se réduiraient pourtant, si nous les examinions de près, à n’être que des souvenirs de plaisirs passés ! Allons plus loin. Ou comparons encore le Brésil avec d’autres marchés émergents. Une quatrième et dernière partie est destinée à montrer comment notre entendement lui-même, en se soumettant à une certaine discipline, pourrait préparer une philosophie qui le dépasse. Que l’Allemagne ne nous a pas demandé notre autorisation pour réagir vigoureusement au trou d’air qu’avait connu son industrie au tournant du siècle ? Selon le rapport du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en 2013, les plus de 15 ans dépourvus d’éducation formelle étaient 138 millions en 2010 ; ils devraient représenter 270 millions de personnes en 2050, soit près du double. Sur le trajet programmé, votre voiture ne manquera pas de vous rappeler que vous devez déposer ou récupérer des vêtements au pressing, ou de vous signaler qu’un créneau s’est libéré ce soir à 18h00 au cours d’aquagym le plus proche de votre dernier rendez-vous. Or, il y a une problématique qui crève les yeux, ravivée par la manière dont le crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE) a été mis en place : la France a le record de prélèvements sociaux sur le travail, et elle s’est préoccupée d’alléger exclusivement ceux qui pèsent sur les bas salaires. Mais nous avons montré que cette apparition, si elle n’était pas prédéterminée, ne fut pas non plus un accident.

Share This: