e-marketing online

Jean-Thomas Trojani : Nos chances demeurent grandes

D’un côté, Descartes affirme le mécanisme universel : de ce point de vue, le mou­vement serait relatif[12], et comme le temps a juste autant de réalité que le mouvement, passé, présent et avenir devraient être donnés de toute éternité. Comment se passe cette transition entre le monde quantique, où les superpositions sont possibles, et le monde classique qui nous est familier, où personne n’a encore vu un chat à la fois mort et vivant ? Comme si ce n’était pas reculer la difficulté et simplement ajourner le problème ! À en juger par les pro­priétés de plus en plus nombreuses dont il a fallu l’enrichir, nous serions assez porté à voir dans l’atome, non pas une chose réelle, mais le résidu matérialisé des explications mécaniques. Nous savons qu’il s’agit d’Art, seulement nous ne reconnaissons pas les mêmes nuances. En schématisant, en matière de réforme, on peut distinguer les pays en fonction de la réponse qu’ils privilégient au dilemme du prisonnier. Une vision que ne partagent pas ses défenseurs de sensibilité moins libérale. A l’heure où est étudiée la possibilité d’accroître encore l’offre de jeu en ouvrant des casinos à Paris il est temps de s’interroger sur la pertinence de cette façon de lever l’impôt. Il est couvert de quelques vêtements grossiers ; il mange un peu de pain noir ; il dort sous un toit et au moins sur des planches. La demande globale s’est accentuée ces dix dernières années à cause de l’accroissement de la population mondiale, de la progression de la consommation de viande dans les pays qui se développent, de l’utilisation grandissante de terres agricoles pour la production des biocarburants. on s’écrie : je vois, je sais, je crois ; on ne voit rien, on sait encore moins, mais on a la foi qui remplace tout, on fait ce qu’elle commande, on va au sacrifice la tète levée vers le ciel ; on se fait écraser gaiement entre les rouages de la grande machine sociale, et même quelquefois sans un but justifié, pour un rêve, pour une erreur, comme les Hindous qui se jetaient à plat ventre sous les roues sanglantes du char sacré, heureux de mourir sous le poids de leurs idoles gigantesques et vides. Si la science fournissait au non-civilisé un dispositif qui l’assurât mathématiquement de toucher le but, c’est à la causalité mécanique qu’il s’en tiendrait (à supposer, bien entendu, qu’il pût renoncer instantanément à des habitudes d’esprit invétérées). Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « La paresse s’entretient par le repos, le courage s’entretient par la fatigue ». De ce point de vue, Uber en fait plus pour changer l’ordre établi que la pauvre loi micron de Macron, qui a reculé devant le groupe de pression des professions réglementées, à l’exemple des notaires dont les tarifs ont été fixés alors que le jeune ministre n’était même pas né. Mais si la productivité est permise par des salariés motivés, ces derniers ne montrent leur totale efficacité que quand ils sont heureux et fiers de leur travail. Il faut prendre en considération, en effet, les habitudes de plus en plus casanières du peuple français : le peu d’intérêt qu’il porte à ce qui se passe au-delà de ses frontières ; et l’ennui, la fatigue terrible que lui cause l’étude même superficielle des questions qui l’intéressent directement. Vingt ans après, le résultat est un euro trop cher qui a rendu anémique la croissance économique dans l’ensemble de la zone ; les produits de l’Europe du Nord ont envahi celles du Sud et du Centre, et la crise budgétaire hors région Nord est largement la conséquence de la perte de compétitivité, qui a ruiné leurs économies. On peut citer en particulier le coût de la logistique (et de l’impossibilité d’assurer une livraison gratuite sur un territoire aussi immense), ou encore les habitudes de paiement en plusieurs fois des brésiliens, qui rendent la gestion de trésorerie particulièrement complexe. Nous sous-estimons des questions comme celle du dialogue social, du consentement à l’impôt, de la précarité, de l’importance de l’équité ou du rôle de l’école qui devrait nous préparer à vivre. Et si, mainte­nant, on allègue que cet effet était indissolublement lié à cette cause, une pareille affirmation signifiera de deux choses l’une : ou bien que, les antécé­dents étant donnés, on eût pu prévoir l’action future ; ou que, l’action une fois accomplie, toute autre action apparaît, dans les conditions données, comme impossible. Il existe plusieurs manières de fabriquer des chatons de Schrödinger.

Share This: