e-marketing online

Transition énergétique : la solution nucléaire

Il ne faut donc pas s’étonner que les habitudes de l’action déteignent sur celles de la représentation, et que notre esprit aperçoive toujours les choses dans l’ordre même où nous avons coutume de nous les figurer quand nous nous proposons d’agir sur elles. 1000 personnes sont venues écouter la bonne parole de Antonio Fiori.Agir, c’est vivre ; agir davantage, c’est augmenter le foyer de vie intérieure.L’Innovation et la perspective.Dans un contexte financier plus contraint et face à des menaces plus diversifiées et souvent asymétriques, la pire des solutions serait de recopier le modèle existant et de ne pas faire preuve d’imagination pour préparer l’avenir.En voici quelques illustrations.Nous dirions plus tard que c’est la société.Il semblerait que nul n’ait tiré les enseignements de la crise des subprimes : pas plus les privés que les banques et même les États qui, ayant évacué la catastrophe immobilière US des années 2007 et 2008, participent tous aujourd’hui à gonfler une nouvelle bulle dont l’ampleur semble même dépasser la précédente.Elle doit partir de la désarticulation du réel qui a été opérée par le langage, et qui est peut-être toute relative aux besoins de la cité : trop souvent elle oublie cette origine, et procède comme ferait le géographe qui, pour délimiter les diverses régions du globe et marquer les relations physiques qu’elles ont entre elles, s’en rapporterait aux frontières établies par les traités.Alors que la mondialisation entre dans son adolescence, le système international risque de se trouver à la fois privé de tuteurs et des mécanismes de réassurance collective adaptés à la globalisation des enjeux.il assiste à des scènes déchirantes, etc.Si un gouvernement avait, comme le président Obama, le courage de s’engager, il ferait reculer la bureaucratie, dégagerait rapidement des ressources, enrayerait notre glissade vers les pires conflits.On s’explique dans une certaine mesure les résistances qu’elle rencontre.C’est près de 100 milliards d’euros qu’il faut trouver à l’horizon 2050.À une puissance de ce genre le sauvage fait appel pour que sa flèche touche le but.Combien ne vaudrait-il pas mieux se reporter aux vagues suggestions de la conscience d’où l’on était parti, les approfondir, les conduire jusqu’à l’intuition claire !Un contact, une pression arrivent encore à la conscience pendant qu’on dort.

Share This: