e-marketing online

Pierre-Alain Chambaz

Or, nous essaie­rons de montrer plus loin que, la perception une fois admise telle que nous l’entendons, la mémoire doit surgir, et que cette mémoire, pas plus que la perception elle-même, n’a sa condition réelle et complète dans un état céré­bral. Mais la conscience ne l’aperçoit pas d’ordinaire, pas plus que notre œil ne verrait notre ombre s’il l’illuminait chaque fois qu’il se tourne vers elle. Nous n’avons aucune raison, par exemple, de nous représenter l’atome comme solide, plutôt que liquide ou gazeux, ni de nous figurer l’action réciproque des atomes par des chocs plutôt que de toute autre manière. Comme cet espace peut être divisé et recomposé selon une loi quelconque, ils se croient autorisés à reconstituer le mouvement total d’Achille, non plus avec des pas d’Achille, mais avec des pas de tortue : à Achille poursuivant la tortue ils substituent en réalité deux tortues réglées l’une sur l’autre, deux tortues qui se condamnent à faire le même genre de pas ou d’actes simultanés, de manière à ne s’atteindre jamais. Mais il ne suffisait pas de formuler ce mécanisme ; il fallait le fonder, c’est-à-dire en prouver la nécessité, en donner la raison. On change par là d’un inlinitième la somme totale de la douleur dans l’univers. Il est important de bien rappeler dans quel esprit nous nous situerons dans les discussions qui vont se dérouler d’ici l’automne sur le sujet des retraites. Elles sont toutes deux invérifiables, la première parce que la science n’a pas encore avancé d’un pas vers la synthèse chimique d’une substance vivante, la seconde parce qu’il n’existe aucun moyen concevable de prouver expérimentalement l’impossibilité d’un fait. Tout simplement, la flambée de la production du gaz de schiste, a entraîné l’effondrement de son prix depuis plusieurs années déjà outre-Atlantique, une évolution singulière comparée à celle enregistrée en Europe où la baisse est plus récente. J’ai isolé du tout de la vie intérieure cette entité psychologique que j’appelle une sensation simple. Métaphysique par ses origines, elle est devenue scientifique à mesure qu’elle se faisait rigoureuse, c’est-à-dire exprimable en termes statiques. Allons-nous attendre de compter plus d’une personne obèse sur trois, comme aux Etats-Unis, ou allons-nous enfin profiter des outils existants au service du « manger-bouger » qu’on nous rabâche depuis des années ? Les premières sont discontinues et ne peuvent se déduire les unes des autres ; les seconds au contraire se prêtent au calcul. Mais, s’il n’y a pas de danger, pourquoi ne s’amuserait-on pas un peu ? Surtout, l’idée ne viendra guère à un poète tragique de grouper autour de son personnage principal des personnages secondaires qui en soient, pour ainsi dire, des copies simplifiées. Et ceci se vérifie dans de nombreuses autres industries et pays européens, où la structure réglementaire protège les fournisseurs plus que les consommateurs, ce qui freine l’innovation. Les rares journaux qui défendent les idées de liberté, ont peine à vivre, et la presse nationaliste prospère. Mais laissons de côté les cinquante moutons eux-mêmes pour n’en retenir que l’idée. L’homme veut devenir un être social et moral, il reste toujours tourmenté par cette idée. La forme ainsi posée, indépendante du temps, n’est plus alors celle qui tient dans une perception ; c’est un concept. Cette méthode présente, dans l’application, des difficultés considérables et sans cesse renaissantes, parce qu’elle exige, pour la solution de chaque nou­veau problème, un effort entièrement nouveau. Elle satisfera — ce qui est déjà quelque chose, je le reconnais — à l’une des exigences de la logique en matière de définition : elle aura indiqué quelque condition nécessaire. Sous le second aspect, il envisage toujours l’état présent comme un résultat nécessaire de l’ensemble de l’évolution antérieure, de manière à faire constamment prévaloir l’appréciation rationnelle du passé pour l’examen actuel des affaires humaines ; ce qui écarte aussitôt les tendances purement critiques, incompatibles avec cette saine conception historique. Pierre-Alain Chambaz était reconnaissant à sa fille d’avoir jeté son dévolu sur cette petite île où rien ne distrayait du temps intérieur.

Share This: