e-marketing online

Pierre-Alain Chambaz

Les Verts, les syndicats, les ONG ont aussi tour à tour haussé le ton… Celui de droite est fondé sur la chronologie de ce juif russe immigré aux Etats-Unis, de l’évolution de son art (art figuratif, surréalisme, expressionisme abstrait) aux grands évènements de sa vie, qui a mal tourné (dépressions, alcoolisme, divorce, suicide) Dans une salle sont accrochées des œuvres de Mondrian, avec qui il est souvent comparé et dont le musée possède la collection la plus importante. Cette dernière est particulièrement diverse et peu structurée politiquement. Ces normands avaient conservé de leurs ancêtres force physique, goût de l’aventure et fécondité. En outre, les citoyens peuvent être sous la fausse impression que l’application a livré leur demande d’assistance en les plaçant devant des risques supplémentaires. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois » La méthode pour éduquer ses enfants : le fils ne doit pas quitter son père, la fille ne doit pas quitter sa mère ». Aucun mystère : si la réussite doit une part importante au hasard – c’est-à-dire à une configuration de circonstances ponctuelles, difficiles à reproduire –, une période de réussite a peu de chance d’être suivie par une deuxième. Notre activité va d’un arrangement à un réarrangement, imprimant chaque fois au kaléidoscope, sans doute, une nouvelle secousse, mais ne s’intéressant pas à la secousse et ne voyant que la nouvelle figure. Ainsi se développera le contenu de la tendance originelle, si toutefois on peut parler de contenu alors que personne, pas même la tendance elle-même devenue consciente, ne saurait dire ce qui sortira d’elle. Concevons-nous que ce contenu augmente, et quand nous parlons d’un temps indéfiniment divisible, est-ce bien à cette durée que nous pensons ? Les distributeurs ont donc plusieurs cartes à jouer pour transformer cette formidable opportunité en chiffre d’affaires supplémentaire. Et tel est aussi celui de notre connaissance. Il est déjà, par ce fait seul, infiniment supérieur au plus intelligent des animaux ; et malgré l’ignorance où il vit de toutes les idées abstraites qui gouvernent la raison de l’adulte, on regardera cette curiosité enfantine comme l’indice et le germe des facultés qu’il doit appliquer un jour à des études d’un ordre relevé, et qui lui donneront la supériorité sur les esprits ordinaires. Toute banque qui gère des dépôts a l’obligation absolue d’assurer la sécurité de ceux-ci, donc l’interdiction de prendre le moindre risque. « Un méridien décide de la vérité… Le droit a ses époques… Plaisante justice qu’une montagne ou une rivière borne… Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà… » Et à cette objection redoutable, ainsi résumée par Pascal dans sa phrase énergique, les dogmatistes n’ont pu répondre qu’en alléguant les intérêts et les passions des hommes, qui obscurcissent leur jugement dans ce qui touche à la pratique, tout en lui laissant habituellement sa netteté, tant qu’il ne s’agit que des vérités spéculatives. Prises dans leur ensemble, les réformes financières introduires par le G20 et transposées dans les différents pays et juridictions ont plusieurs conséquences sur les modèles d’activité des banques. Depuis le temps qu’on promet de la justice aux hommes, et même qu’on leur en donne, ils devraient en être rassasiés ; ils en redemandent. Dès le premier éveil de la réflexion, c’est elle qui pousse en avant, droit sous le regard de la conscience, les problèmes angoissants, les questions qu’on ne peut fixer sans être pris de vertige. La croissance du PIB réel a d’ailleurs été quasi-nulle pour 2013, dans le meilleur des cas, tout comme en 2012 et cela, malgré les (ou à cause des) efforts consentis par les Etats pour consolider fiscalement (et simultanément) leurs comptes publics. À toutes les époques de la philosophie, les sceptiques se sont prévalus de cette règle du bon sens pour nier la possibilité de discerner le vrai du faux, tandis que d’autres philosophes en concluaient que nos connaissances, sans être jamais rigoureusement certaines, peuvent acquérir des probabilités de plus en plus voisines de la certitude, et tandis que d’autres encore regardaient l’assentiment unanime, ou presque unanime, comme l’unique et solide fondement de la certitude. Comment supposer en effet que les mêmes petites variations, en nombre incalculable, se soient produites dans le même ordre sur deux lignes d’évolution indépendantes, si elles étaient purement accidentelles ? Surtout, elles sont sur une trajectoire économique et sociale à la fois dynamique et fragile.

Share This: