e-marketing online

Pierre-Alain Chambaz

Voilà les différences extérieures. Ainsi, la productivité allemande aurait « été amputée de ses deux-tiers entre 2005 et 2014 ». Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Pierre Desproges « Toute la vie est une affaire de choix. Cela commence par : « la tétine ou le téton ? » Et cela s’achève par : « Le chêne ou le sapin ? ». Mais sa connaissance à lui subsiste, et voici que de plus en plus elle le rejette hors de cette société où il espérait se maintenir en effaçant les traces de son crime. Voilà le parallèle qu’établissait l’écrivain allemand. La logique de l’absurde suffisait, cette logique qui conduit l’esprit de plus en plus loin, à des conséquences de plus en plus extravagantes, quand il part d’une idée étrange sans la rattacher à des origines qui en expliqueraient l’étrangeté et qui en empêcheraient la prolifération. Il est vain d’espérer que le système s’améliorera grâce aux seuls durcissements de la loi de financement de la sécurité sociale. Peut-être, ajoutait-il, y aurait-il lieu à revenir jusqu’en un certain point sur la notion philosophique fondamentale qui me semble faire, d’une telle propriété, un attribut trop exclusif de l’organisme animal, lequel, dans toute hypothèse, en demeurerait néanmoins plus éminemment susceptible, en vertu de sa beaucoup plus grande souplesse. De telles déclamations ne sont propres qu’à allumer et entretenir les haines de classes. Pour connaître cette essence, qui est l’objet propre de toute science, il faut s’établir, s’enfoncer dans la réalité avec le flambeau de l’expérience pour guide. Le sommet de Bruxelles sur la défense européenne se déroule aujourd’hui. N’avons-nous pas dit, en effet, que si nous cherchons le phénomène B au sein même du phénomène A qui le précède régulièrement, c’est parce que l’habitude d’associer les deux images finit par nous donner l’idée du second phénomène comme enveloppée dans celle du premier ? Une quatrième et dernière partie est destinée à montrer comment notre entendement lui-même, en se soumettant à une certaine discipline, pourrait préparer une philosophie qui le dépasse. Mais bien qu’il y ait, dans ce cas, une cause physique pour les données des sens, il n’y a pas un objet physique correspondant aux données des sens de telle manière qu’une bataille navale réelle y corresponde. Il y a pourtant une santé intellectuelle solidement assise, exceptionnelle, qui se reconnaît sans peine. Jaurès, qui ne s’en aperçoit même pas, parle sans sourciller d’évolution nécessaire du Socialisme ; déclare qu’il ne craint pas pour le parti socialiste des coopérations avec d’autres partis de la classe bourgeoise ; émet pompeusement cette lapalissade : que s’abstenir, c’est nécessairement ne pas agir ; affirme que les syndicats ne peuvent se développer sans se mêler au mouvement capitaliste ; prétend que ces coopérations et ces contacts sont déjà une prise de possession ; prêche le calme, l’union et la fraternité. Le visage de l’aimée lui apparaît en rêve. Le cadre réglementaire proposé dans le troisième paquet énergie sur les questions transfrontalières montre les difficultés rencontrées quand on veut créer une structure hiérarchique nationale/internationale avec des entités nationales mieux informées que l’entité internationale, mais qui régulent des activités provoquant des externalités hors de l’espace qu’elles contrôlent. En général, les défenses actuelles prennent la forme de « superviseurs » numériques autonomes, constamment vigilants : des ordinateurs et du code qui contrôlent d’autres ordinateurs et d’autres codes. Seule cette confiance peut devenir puissance, et soulever les montagnes. Heureusement, il existe une alternative bien plus prometteuse qui n’implique pas de mesures directes allant à contresens de la bonne marche économique des états : l’augmentation massive des investissements dans la R&D des énergies vertes. Nos voisins allemands avaient montré la voie qu’empruntent aujourd’hui nos voisins transalpins.

Share This: