e-marketing online

La fabrique de l’excellence : une responsabilité entrepreneuriale

Au contraire, le fonctionnement même de la vie (à l’exception toutefois de l’assimilation, de la croissance et de la reproduction), est d’ordre calagénétique, descente d’énergie et non plus montée.L’objection se présente naturellement a l’esprit.L’histoire est connaissance, la religion est principalement action : elle ne concerne la connaissance, comme nous l’avons maintes fois répété, que dans la mesure où une représentation intellectuelle est nécessaire pour parer au danger d’une certaine intellectualité.Les morts se seront alors rapprochés des dieux.Il n’y a pas à chercher pourquoi les choses auxquelles telle ou telle religion demande de croire « ont un aspect si déconcertant pour les raisons individuelles.C’est en ces termes que s’est exprimé la semaine passée Arnaud de Lummen, dans une tribune dont le titre laisse pantois : « Ignorez les mauvaises augures, l’Europe est en train d’être réparée !De là vient que la première morale est relativement facile à formuler, mais non pas la seconde.Il n’en est pas de même dans l’évolution de la vie psychologique et sociale.La loi de conservation de l’énergie ne pourra plus exprimer ici la perma­nence objective d’une certaine quantité d’une certaine chose, mais plutôt la nécessité pour tout changement qui se produit d’être contre~balancé, quel­que quelque part, par un changement de sens contraire.Nous avons distingué l’âme close et l’âme ouverte : qui voudrait classer Socrate parmi les âmes closes ?Il est vrai que l’action exercée sur nous par des personnes tend ainsi à devenir impersonnelle.Visiblement une force travaille devant nous, qui cherche à se libé­rer de ses entraves et aussi à se dépasser elle-même, à donner d’abord tout ce qu’elle a et ensuite plus qu’elle n’a : comment définir autrement l’esprit ?Elles ont beau ne pas s’exclure absolument, elles se distinguent radicalement.

Share This: